MASSAGE THAILANDAIS

Le massage Thaïlandais traditionnel est un art de guérison très ancien qui remonte à 2 500 ans. Sa renommé s’est étendu récemment au reste du monde grace à sa popularité comme art de guérison dans les centres de santé en Thaïlande.

Cette forme dynamique de thérapie corporelle puise ses origines dans le yoga et l’ayurvéda et se déroule sur un matelas au sol. Le bénéficiaire doit être vêtu confortablement pour permettre une meilleure aisance et flexibilité dans le mouvement. Selon la constitution physique et énergétique (dosha), le thérapeute propose les postures ainsi que le rythme et l’intensité des manoeuvres à exercer pour rééquilibrer les tridosha (vata, pita, kapha).

En plus de ses vertus thérapeutiques, il offre une agréable experience puisque le praticien et le bénéficiaire exécutent ensemble une série de postures de yoga (asanas), insistant sur la centration, la transition, l’équilibre et la sécurité , tout en exigeant un minimum d’effort pour un résultat maximum.

MASSAGE SUEDOIS

Ce massage est d’origine suédoise, pays d’avant-garde dans le domaine de l’hygiène corporelle. Pehr Heinrick Ling ouvre la première école de massage suédois au début du XXe siècle. Ayant pour objectif de créer sur le corps les mêmes effets que ceux obtenus par la gymnastique, il engendre un ordre et un type de manoeuvres spécifiques qui sera désigné comme le massage suédois.

Cette technique vise à maximiser la capacité d’action du corps. Il améliore la circulation sanguine car il favorise le retour du sang vers le coeur. Il améliore la circulation lymphatique, la nutrition et l’élimination cellulaire, dissout les tensions du corps, timule et le fortifie ce dernier globalement tout en le relaxant.

RÉFLÉXOLOGIE

La réflexologie plantaire est un art millénaire: en effet, les Incas pratiquaient ce type de massages et les considéraient comme un art sacré. On a retrouvé en Egypte un bas relief vieux de plus de 2 500 ans avant J.-C. représentant plusieurs thérapeutes traitant par le massage des pieds et des mains. Le traitement par pression sur des points réflexes au niveau des pieds était aussi connu en Chine et en Inde il y a plus de 5 000 ans.

Le massage des points réflexes permet la relaxation et la détente, l’amélioration de la circulation sanguine et lymphatique, l’équilibre de l’énergie des différents métabolismes du corps, la réduction ou l’élimination des douleurs, la prévention des malaises ainsi que la réparation et la régénération cellulaire.

La durée d’une séance de réflexologie des pieds varie entre 60 à 75 minutes. La personne qui la reçoit dénude uniquement ses pieds et s’installe dans une position assise, semi-assise ou couchée. Un réchauffement des pieds est pratiqué puis un massage de détection avec les pouces, sur tout le pied, permettra de découvrir les points douloureux qui seront à corriger, en lien avec la problématique vécue.  En aucun cas la réflexologie ne peut remplacer une thérapie médicale. Cependant, elle demeure un outil important pouvant nous libérer des malaises, voire des maladies.

POLARITÉ

La polarité est l’aboutissement de la vie de Randolph Stone, qui recherchait un système de santé globale pour soigner l’homme dans toutes ses dimensions: physique, émotionnelle, psychologique et spirituelle.

Après avoir étudié des techniques occidentales (ostéopathie, naturopathie et chiropractie) ainsi que des techniques orientales (acupuncture, médecine ayurvedique et réflexologie),  il découvrit qu’en harmonisant le flux d’énergie vital d’un individu, l’intelligence du corps pouvait enclencher un processus d’auto-guérison. La compréhension de cette énergie et la connaissance des réseaux qu’elle emprunte nous permettent d’agir sur les déséquilibres de façon à rétablir une ciculation optimale et favoriser ainsi un retour à la santé.

La polarité se distingue des autres approches énergétiques en mettant l’accent sur les polarités positives, négatives et neutres (électromagnétiques, rythmiques, etc.) qui organisent, dynamisent et maintiennent l’équilibre de chaque cellule et tissu et fonction dans l’organisme.

THÉRAPIE CRÂNIENNE INTÉGRÉE

La Thérapie Crânio-sacrée est une technique douce, non agressive qui travaille sur les membranes et le liquide céphalo-rachidien contenu dans ces membranes entourant le cerveau et la moelle épinière. On utilise rarement des pressions excédant quelques grammes ; lors de l’évaluation, l’obstacle créant le problème est parfois détecté tout de suite et le système complète lui-même l’autocorrection.

La technique consiste à exercer une pression légère et spécifique sur la structure en lésion, ce qui facilitera les mécanismes d’autorégulation du corps humain. Le rythme joue un rôle primordial comme « détecteur de signification » du processus déclenché.

La main délicate du thérapeute évalue et augmente le fonctionnement physiologique du corps. Le praticien relâche les restrictions du système crânio-sacré pour augmenter le fonctionnement du système nerveux central.

Ainsi le processus naturel d’autorégulation du corps permettra de retrouver un fonctionnement équilibré. Cette technique peut aussi être utilisée de façon préventive.

Le manque d’amplitude du rythme crânio-sacré indique une faible vitalité du sujet ; or, si la vitalité est basse, il y a une plus grande possibilité d’obstacles musculo-squelettiques et viscéraux. Les asymétries du système crânio-sacré, ainsi que le manque d’amplitude sont donc responsables de nombreux problèmes.

FASCIATHÉRAPIE

La fasciathérapie est une thérapie manuelle qui agit sur toutes les structures du corps (os, articulations, ligaments, muscles, artères, cœur, poumons, intestins…) et en particulier sur les « fascias », fines membranes qui enveloppent et relient entre eux tous ces éléments comme une toile d’araignée.

Les fascias ont plusieurs fonctions comme accompagner le mouvement, c’est le lieu d’échange des nutritifs corporels (homéostasie), il est également garant du bon flux nerveux et joue un rôle dans le système neuroendocrinien ainsi qu’au niveau de l’immunité.

La continuité des fascias contribue à l’unité corporelle mais explique également qu’un problème situé dans une partie du corps puisse entraîner des souffrances secondaires à distance.

Les fascias sont très sensibles à toutes formes d’agression physique, psychologique ou biologique. Lors d’un stress, le fascia se rétracte, se crispe. Cette réaction d’adaptation est en principe réversible mais il est fréquent que ces tensions s’installent et perturbent l’équilibre général de l’organisme. Par l’intermédiaire de cette véritable mémoire corporelle, les chocs physiques et psychologiques restent inscrits et stockés dans le corps à notre insu. Une fragilité s’installe et permet à des pathologies plus sérieuses de se développer.

Les fascias, de même que toutes les structures corporelles, sont animés d’un mouvement lent, source de vitalité. Cette activité vivante de notre corps garantit la liberté de nos articulations, le confort et la vitalité de nos mouvements.

Le fasciathérapeute, grâce à un entraînement perceptif, capte cette activité non visible mais vitale qui prend la forme du mouvement interne. Il peut ainsi faire un bilan précis des restrictions et du potentiel du mouvement interne de son patient. Dans un même geste, il repère les zones de tension et restaure la cohérence et la rythmicité interne.

Le fasciathérapeute libère ainsi toutes les structures et corrige le mouvement gestuel dans différentes amplitudes. Le fasciathérapeute adapte son traitement selon la demande fonctionelle qu’il trouve dans le corps du patient, cela peut passer du drainage à la correction du mouvement.

La fasciathérapie est une thérapie manuelle qui sollicite les forces d’auto-régulation de l’organisme. La santé reprend ses droits et la personne accède à un nouvel équilibre.